Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
2017-2018
News
Thibaut Huber, où la jeunesse comme credo.

Thibaut Huber, où la jeunesse comme credo.

il y a 1 mois

groupesToute l'association

Thibaut Huber, où la jeunesse comme credo.

Thibaut Huber, c’est l’homme de terrain de l’ASPTT M/R. Il n’a pas encore le don d’ubiquité et pourtant il agit sur plusieurs terrains à la fois ! De ses missions au sein de notre club en passant par la section sportive jusqu’à ses interventions dans les écoles, il œuvre avec motivation pour le développement de notre club. Nous avons rencontré notre référent jeunesse pour une interview exclusive !

 

Bonjour Thibaut. Tu entames ta troisième saison au sein de l’ASPTT M/R. Quelles sont tes principales fonctions ?

Je suis responsable du secteur jeunes du club. IL y a deux ans, avec le club nous avons mis en place un projet de formation sur toutes les catégories jeunes et je fais en sorte de le réaliser. Je suis là pour insuffler le projet du club auprès de nos entraîneurs et des équipes jeunes que j'entraîne.

 

Combien d’équipes jeunes entraînes-tu ?

J’en entraîne 4 en tout. J’ai le baby hand, les -9, les -13 région et les -15.

 

Peux tu nous expliquer plus en détail quel est ce projet club concernant la jeunesse ?

En fait quand je suis revenu d’Australie, je savais que je voulais reprendre ce métier et nous avons trouvé un terrain d’entente avec Eric Tschaen. Cela tombait bien car l’ASPTT a toujours été mon club de cœur !

La base du Projet, c’est l’épanouissement du jeune. Ensuite, l’idée c’est de retrouver ce que nous avions il y a dix ans (ndlr : avant la création du MHSA), à savoir : tous les jeunes qui évoluaient au plus haut niveau dans leur catégorie et l’équipe 1 en nationale 1 (je fais confiance aux autres responsables pour y arriver) tout en gardant un esprit familial.

Nous avons deux principaux volets :

. D’abord au niveau quantitatif, nous faisons en sorte que toutes les catégories soient « pleines », avec l’objectif d’inscrire toujours 2 équipes par catégorie. Le deuxième point est de permettre aux jeunes qui le souhaitent de s’entraîner le plus possible. Nous avons mis en place de nouveaux créneaux et créer la section sportive (deux entraînements proposés dans la semaine au collège). Certains de nos jeunes peuvent ainsi s’entraîner 4 fois dans la semaine.

. Au niveau qualitatif, notre but est de proposer d’abord un accueil convivial au sein du club et une bonne qualité des entraînements (tous nos entraîneurs sont soit diplômés soit en formation)

 

En parallèle de tes missions au club, tu interviens également dans les écoles…

Oui, tout à fait. Mes interventions à la section sportive sont comprises dans mes missions au sein de l’ASPTT. En parallèle, durant toute l’année, j’interviens auprès de 30 classes, réparties dans des écoles de Rixheim et Mulhouse. Plusieurs écoles sont situées dans des quartiers prioritaires de la Ville de Mulhouse, et ces interventions permettent ainsi de faire découvrir le handball masculins et féminins auprès des jeunes.

 

Je vois que tes journées sont bien chargées...tu penses à te dédoubler parfois ?

Souvent ! (rires) ou à me faire enlever le sommeil ! Les journées sont longues et c’est parfois très fatiguant. La période de septembre à décembre est la plus intense, avec quasiment pas de pause, l’accueil des jeunes à réaliser et toutes les actions à mettre en place. Les vacances de Noël ont été bénéfiques !

 

Quel bilan fais tu cette année concernant le Pôle Jeunesse ?

C’est très positif. En fait là, on arrive sur la troisième saison du projet et on commence à voir que le travail effectué les deux années précédentes portent ses fruits. Les interventions scolaires, la section sportive nous ont permis de promouvoir le handball et notre club. Grâce à ces actions, beaucoup de jeunes nous ont ainsi rejoint.

Actuellement, presque toutes nos sections jeunes sont « pleines ». Maintenant, on arrive à une problématique de « riche » : comment conserver la qualité d’accueil face à l’augmentation du nombres de licenciés ? Pour y répondre, l’idée, c’est de multiplier le nombres de créneaux, et augmenter le nombres d’entraîneurs qualifiés au sein du club.

 

En plus, il y a une nouvelle vague de jeunes qui s’inscrivent depuis janvier.

Oui, et ce n’est pas fini ! (rires). Cela va continuer puisque les actions dans les écoles sont maintenues. De plus, il y aura les actions « Mondialito » et « Ramène ton pote » qui peuvent amplifier le phénomène.

 

Tu es aussi sur la création d’un tournoi jeunes également, il me semble ?

Oui, tout à fait. Ce serait sur la catégorie -13 avec un niveau régional. J’aimerais que ce soit un tournoi international avec des équipes allemandes, suisses et françaises bien entendu. On est actuellement à la recherche d’un sponsor, alors à bon entendeur…

 

En terme de résultats sportifs, tu es satisfait des jeunes cette année ? Avec une mention spéciale pour les -18 et les -13 qui sont en poule haute.

Oui, c’est une grande satisfaction. Ils découvrent un niveau relevé, avec de la difficulté. Ils progressent bien ainsi. Les – 15 sont dans une année de transition et c’est aussi de belles expériences pour apprendre. Les -13 jouent au plus haut niveau dans leur catégorie, et atteindre le niveau poule haute régional pour les -18 est un très bon résultat. Je me souviens qu’il y a deux ans en -13, on prenait des 40 à 0 ! (rires). Alors c’est une très belle évolution ! Je suis très content de tous nos jeunes en général. Que chacun s’épanouisse dans son niveau.

 

Comment envisages tu l’avenir à moyen terme ?

Continuer sur notre lancée. Le projet est très clair pour moi :

. Attirer un maximum de jeunes dans chaque catégorie.

. Proposer des entraînements de qualité pour tout le monde.

. Proposer deux niveaux dans chaque catégorie :

                     - le plus haut niveau (hormis les -18 où le championnat de France demandera sûrement plus de temps).

                   - une formule « loisir », où la compétition sera moins mise en avant, avec un niveau intermédiaire. Comme ça, chaque jeune pourra y trouver son compte.

. Conserver un esprit compétitif et familial.

 

Tu passes actuellement une formation. Tu peux nous en dire plus ?

Oui, je passe un diplôme d’État, le DE JEPS option handball. C’est ce qui remplace l’ancien Brevet d’Etat 2. Je suis formé pour être chef de projet, en résumé. J’ai toujours l’envie de me former pour devenir le plus compétent possible. À moyen terme, j’aimerais passer l’Expert « Jeune ».

 

Tu peux nous parler des « Mondialitos » et des stages que tu vas mettre en place ?

Nous allons proposer aux écoles un Mondialito, un mini championnat du monde. Nous accueillerons les classes au sein de la Cité des Sports de Rixheim. Nous aurons environ 90 enfants qui seront présents lors de cet événement !

Pour les stages, ils ont lieu durant les vacances scolaires. Il y a deux formules :

- un stage perfectionnement à destination de nos licenciés. Il se déroule sur 4 jours à raison de deux entraînements par jour. Il y a même une séquence vidéo pour analyser le jeu de chacun et l’améliorer.

- un stage ouvert à tous. c’est un moment plus ludique. Le but est de prendre du plaisir et de découvrir l’activité handball.

 

Il y a l’effet Uber qui supprime les licences de taxi et il y a l’effet HUBER qui augmente le nombre de licences de notre club ! Nous te remercions pour le travail accompli, en espérant que tous tes projets se concrétisent pour cette année 2018 !


Voir toutes les news

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

Résultats et Classements

Résultats et classement en un clic!

ASPTT Mulhouse/Rixheim Hb
Nationale 2   Senior 2
        Senior 3                 Senior 4        
 - 18 Rég. - 18 Ex. Dép.
- 15 Ex. Dép. - 13 Rég.
- 13 Ex. Dép. -11 Poule A
-11 Poule C -11F Dép.
Entente Mulhouse Rixheim
Senior 1 - 18 Ex. Dép.
- 15 Ex. Dép. -13 Dép.
- 11 Dép.