Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
2017-2018
News
L’ASPTT Mulhouse/ Rixheim Hb étoffe son staff médical

L’ASPTT Mulhouse/ Rixheim Hb étoffe son staff médical

il y a 2 semaines

groupesSÉNIORS 1 (NATIONALE 2)

Nous avons le plaisir d’accueillir Jeanne Andlauer en tant que kinésithérapeute officielle de l’équipe 1. Cette jeune praticienne suivra notre équipe lors de ces matchs à domicile et également ceux dans la région alsacienne. Elle aura pour mission de préparer au mieux les joueurs avant leur rendez vous dominical.

L’ASPTT Mulhouse/ Rixheim Hb étoffe son staff médical

Bonjour Jeanne, quel va être ton rôle au sein du club de l’ASPTT MRHb ?

Je vais m’occuper de l’équipe 1 senior lors des matchs à domicile et quelques uns à l’extérieur, ceux qui ont lieu en Alsace.

Je suis là, principalement pour « strapper », pour soigner les joueurs avant match pour que tout le monde finisse la saison dans de bonnes conditions !

 

Comment se sont noués les premiers contacts entre le club et toi ? Il me semble que tu connais bien cap’tain Aubin ?

La question ! (rires). Je pense que ce n’est pas un secret ! Aubin est mon cousin et Michel (le trésorier du club), mon oncle. Nous en avons parlé entre nous et de fil en aiguille (ndlr : des talents de couturière mis à profit pour les plaies ouvertes?), l’idée a grandi et s’est concrétisée. C’était idéal pour moi car en parallèle je suis la formation de kiné-sport. Ainsi cela me permet d’allier la théorie à la pratique. Je peux « me faire la main » avec les joueurs et pour eux, ils sont heureux qu’une kiné prenne soin d’eux lors des matchs.

 

En quoi consiste la formation kiné-sport ?

C’est une formation spéciale que l’on peut faire uniquement lorsque l’on est diplômé. Elle est axée sur la remise en forme (avec des cours sur la nutrition, sur la thérapie manuelle, sur la mise en place de strap,…) et sur la prise en charge globale du sportif. Elle se déroule sur un an et demi, à raison de un week-end de formation tous les deux mois.

À l’issue de la formation, nous sommes aptes à suivre des équipes professionnelles. C’est le but de la formation kiné-sport.

 

Ton souhait à moyen terme serait donc d’intégrer une structure sportive professionnelle ?

Non, pas vraiment. Je la suis, plus pour compléter mes connaissances que pour travailler un jour dans le milieu professionnel. Elle me permet aussi de différencier ma patientèle. Avant, je n’avais quasiment que des personnes âgées et j’avais envie d’évoluer. Soigner des sportifs est une nouvelle source d’enrichissement pour moi.

 

Tu as toujours voulu être kiné ? As tu fais d’autres études dans ton parcours scolaire ?

C’est vrai, j’ai toujours voulu être kiné! Pour preuve, j’ai fait mon « stage découverte » du collège chez une kiné !

Mon parcours scolaire a été sinueux. Lorsque j’étais au lycée, l’État a changé le droit d’admission en école de kiné : dorénavant, il faut donc passer par la première année de médecine ! Après le bac S, vu que je n’avais pas envie de faire cette première année, je me suis inscrite en faculté de Biologie (ndlr : SVT pour les puristes). Après deux ans d’études, je me suis dis : « mais qu’est ce que tu fais là ? Fais les études qui correspondent au métier que tu souhaites faire ! ». Vu que le chemin français ne me plaisait pas, j’ai donc emprunté celui des germains . Je suis allée en outre-Rhin (ndlr : à défaut d’outre-mer), à Bad Krozingen, pour suivre des études de kinésithérapie. Après trois ans d’études, j’ai validé mon diplôme allemand, qui est reconnu en France, et j’ai réalisé mon rêve d’enfant, devenir kinésithérapeute !

 

Actuellement, tu pratiques dans un cabinet ?

Oui. J’ai d’abord commencé à travailler à Wettolsheim (ndlr : petite bourgade vinicole fort sympathique) et maintenant je suis dans un cabinet à Colmar, qui a plutôt la physionomie kiné-sport également.

 

Est-ce que toi-même tu fais du handball ?

Non, je n’ai jamais fait de hand ! J’ai fait huit ans de basket-ball (ndlr: logiquement elle aurait du faire du volley comme l’héroïne d’un célèbre dessin animé…). Je suis quand même beaucoup les matchs de hand et j’ai également coaché une équipe en départemental.

 

Question subsidiaire : c’est parce que tu manipules de la chair humaine au quotidien que tu es devenue végétarienne ?

Excellent!(rires) Non pas du tout. Je suis devenue végétarienne avant d’être diplômée (ça fait deux ans et demi environ). J’ai eu un déclic en discutant avec une amie végétarienne, et j’ai franchit le pas ! Je l’ai fait surtout pour les animaux.

 

À n’en pas douter les soins de Jeanne seront plus efficaces que ceux de la Marie-jeanne ! Puisse-t-elle remettre d’aplomb nos guerriers jaunes et noirs. Nous te souhaitons une bonne saison parmi nous !


Voir toutes les news

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

Calendrier